CORYLUS AVELLANA Prenons soin de la nature

Classification des systèmes racinaires

1.1 - Système racinaire fasciculé

Exemple : blé, bégonia, pétunia, etc…

Toutes les racines ont la même importance.

Elles sont très ramifiées d’où un repiquage et une plantation faciles.

Les racines s’étendent à la surface du sol (15 cm) d’où la nécessité d’arrosages fréquents en été.

1.2 - Système racinaire fasciculé tubérisé

Exemple : le dahlia

Renflement contenant des matières de réserve.

Besoins particuliers en oligo-éléments, le bore, pour permettre le stockage des matières de réserve.

Division de tuber (multiplication végétative).

1.3 - Système racinaire pivotant

Exemple : pissenlit, lupin, pavot, chardon, etc…

Formé d’un long pivot et de radicelles. 

Epuise le sol en profondeur, travail du sol profond. 

Faible besoin en eau l’été. 

Difficulté au repiquage (pivot) d’où un semis direct sur place.

1.4 - Système racinaire pivotant tubérisé

Exemple : radis, navet, carotte, betterave, etc…

Pivot plus court mais plus volumineux. 

Faible besoin en eau.

Besoin de bore pour permettre le stockage des matières de réserve.  

Semis direct sur place.

1.5 - Système racinaire adventives

Exemple : le lierre, etc…

Racines qui se développent dans une position inhabituelle.

On appelle adventives les racines aériennes. 

1.6 - Système racinaire traçantes

Exemple : le peuplier, etc…

Racines qui se développent et restent à la surface du sol.

Quelques exemples de racines

Date de dernière mise à jour : 22/08/2020

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam